Interview : Ashale Chi Astride

Dernière mise à jour : 11 mars 2021




“Faites ce que vous avez à faire et laissez le reste à Dieu” , voici les paroles d’une mère à sa fille qui a su écouter et appliquer pour assurer son succès.


Ashale Chi Astride, âgée de vingt (20) ans, est étudiante en première année au sein du master « International Economy Policy » à Paris School of International Affairs (PSIA), qui est l’une des sept écoles de Master de Sciences Po Paris.


D’origine camerounaise, elle a effectué son parcours secondaire dans la prestigieuse école africaine internationale « Enko la Gaieté » à Yaoundé, où elle a obtenu un baccalauréat international. L’excellence académique dont elle a fait preuve lui a permis d’obtenir d’intégrer Sciences Po Paris pour un Bachelor.


Cette ressortissante de « l'Afrique en miniature », comme on appelle son pays, s’intéresse beaucoup aux domaines de la santé et de l’éducation, domaines dans lesquels elle aimerait commencer sa carrière professionnelle.


A la question à savoir si la formation qu’elle suit, c’est-à-dire le master « International Economy Policy », pourrait contribuer à l’atteinte de ses objectifs professionnels, mademoiselle Ashale répond en énumérant les avantages de son bachelor au Collège Universitaire. En effet, s’exprimant mieux en anglais, ces années d’études lui ont permis d’améliorer son niveau dans la langue de Molière, ce qui fait d’elle une bilingue sans failles.


De plus, l’adaptation, défi auquel est confronté la plupart sinon l’ensemble des étudiants africains primo-arrivants en France, fut une étape difficile qu’elle a su surmonter en forgeant sa personnalité. Enfin, son master est axé sur les politiques publiques, avec une approche quantitative qui permet l’évaluation de celles-ci. Tous ces éléments constituent des bagages utiles pour l’atteinte de ses objectifs.


Par ailleurs, notre modèle ne manque pas de féliciter l’initiative « Trouve Ta Voie Afriki » qui pourrait être importante pour les lycéens et collégiens. Primo, elle considère que cela permettra à ces derniers de détruire certains préjugés lors de leurs candidatures. Pour Ashale, la réputation de l'université est un critère beaucoup trop regardé lors du choix d'université, alors même que la qualité de l'environnement d'études ou les débouchés professionnels sont tout aussi déterminants.Secundo, elle relève de nombreuses difficultés aux différentes étapes de candidatures ( telles que les lettres de motivation) , qui pourraient trouver une solution dans nos actions. Tertio, comme elle aurait aimé savoir en arrivant à l’université, les informations relatives à la vie pratique à travers les différentes associations et organisations pourraient être données aux jeunes lycéens et collégiens par le biais des conseillers et mentors de « Trouve Ta Voie Afriki ».


Au vu de l’hésitation de milliers de lycéens et collégiens intéressés par des études en économie, mademoiselle Ashale appelle à ne pas hésiter et à s’y mettre car pour elle, il y a différentes branches et opportunités dans ce domaine d’étude. Toutefois, elle rappelle contrairement à un préjugé que les « mathématiques » demeurent un fidèle ami. De plus, postuler à Sciences Po est un très bon choix pour lequel il faut mettre en avant ses projets et activités extra-scolaires.


« Croyez en vous, en vos exploits et surtout donnez-vous la chance ! » et aussi « soyez discipliné », tels sont les conseils de notre modèle très ambitieuse à l’égard des lycéens et collégiens en quête de repères pour leur cursus universitaire. Comme pour confirmer son bilinguisme, Ashale Chi Astride nous confie cette citation qui lui est toujours rappelée par celle qu’elle appelle affectueusement « maman » : « Do good and everything will follow »



Par SAWADOGO Kiswendsida Martin,

Etudiant en Master 1 Droit de l'Environnement et de l'Urbanisme, option Droit de l'Environnement, des Territoires et des Risques (DETR), Université de Strasbourg


126 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Colorful Squares Nursery Education Logo