MBA TENE Brice : portrait d’un jeune entrepreneur

Dernière mise à jour : 25 mars


C’est dans l’espace interconnecté de Zoom que nous le rencontrons pour la première fois. Détenteur d’un CV qui n’en finit pas, Brice TENE MBA est étudiant en entrepreneuriat à HEC Paris, co-fondateur de l’agence de Marketing et de Communication Africom-IT et du réseau de promotion d’études supérieures Campus Maroc.

S’il vous parait jeune, c’est qu’il l’est! Du haut de ses 25 ans, Brice MBA, dispose déjà d’un lot d’expériences et de savoir-faire impressionnant et qui ne cesse de s’enrichir. Il ne faut cependant pas vous méprendre : son parcours a commencé comme la plupart des nôtres.

Il a d’abord suivi ses études secondaires au lycée de Bafoussam à l’Ouest du Cameroun où il obtint un baccalauréat en série C. Puis, saisi par le même sentiment d’incertitude et de doute qui habite chaque nouveau diplômé, il a ressenti le besoin de mieux « discerner » ses domaines de prédilections. C’est alors que, cherchant à assoir son orientation sur des bases solides, il consacre une année d’étude en informatique à l’Université de Yaoundé I. AICTE fund development.

Fort de son engagement pédagogique et de son investissement personnel, il se voit offrir, par la suite, deux Bourses d’études : une à l’université de Lomé au Togo en architecture et une autre de la coopération culturelle camerounaise basée sur le mérite. En 2016, s’engage en conséquence sur le sentier de la coopération culturelle et s’en va étudier le génie civil en Algérie.

« J'avais une fibre pour la construction, une envie de réaliser des projets, d’où le fait que je me sois orienté vers le génie civil », nous confie le jeune entrepreneur.

Il se livre ainsi à une belle aventure culturelle et intellectuelle au terme de laquelle il obtient un master en génie civile avec pour option « matériaux et construction ».

Durant cette période, Brice MBA fait preuve d’un grand engagement pédagogique cependant il ne ménage aucun effort pour se lancer dans des projets parallèles, faisant notamment du bénévolat, mais surtout en créant des projets qui lui sont propres.

En effet, en s’orientant en architecture, le jeune étudiant à HEC Pais ne se voyait pas construire des bâtiments mais plutôt des projets personnels.

C’est dans cette perspective, qu’en 2018, il lance « Campus Maroc 237 » devenu par la suite « Join A School », un projet axé sur la promotion des études à l’international et dédié aux lycéen.ne.s camerounais.e.s, et qu’en 2020, le jeune entrepreneur de HEC met sur pied son agence de communication digitale intitulée « Africom-IT ».

On remarque bien à tavers ces deux projets que, tout comme Trouve Ta Voie Afriki, Brice est habité par l’esprit du « giving back to the community », il y’a une dimension de reconnaissance et de redistribution à la communauté : L’idée qu’il faut faciliter l’accès à la réussite.



En 2021, que Brice MBA réussit le concours d’admission à HEC PARIS, où il poursuit actuellement sa formation en entreprenariat.

Il intègre donc HEC, dans le cadre du programme Msc X-HEC Entrepreneurs qui est un programme porté en partenariat avec l’Ecole Polytechnique, avec pour optique de s’orienter dans l’accompagnement dans la création d’une entreprise. Le jeune entrepreneur nous confie d’ailleurs qu’il y a fait des rencontres professionnelles extraordinaires et diverses.

Après 5 ans d’étude en génie civil, l’envie de créer des entreprises de valeurs et de collaborer avec les créateurs d’entreprises sur une échelle plus globale était d’autant plus pressante, nous explique Brice.

Ce qui explique sa candidature à ce programme d’étude à HEC. En effet, il est clair qu’il sortira bien armé de sa formation en entrepreneuriat !

Animé du même esprit que Trouve Ta Voie Afriki (TTVA), Brice TENE s’exprime sur la nécessité d’une bonne orientation, selon lui : « Se former est nécessaire, mais l'accent doit être mis avant tout sur l’orientation ». En effet, pour construire un bon projet académique et professionnel, le suivi d’un processus d’orientation est fondamental, il est impératif de se poser les bonnes questions assez tôt.

Conscient de tous les paramètres dont il faut tenir compte en choisissant sa trajectoire, il considère que le processus d’orientation doit se construire très tôt et faire valoir les différentes expériences professionnelles et personnelles de chacun. Comme nous avons plus le voir, c’est le parcours qu’il a suivi qui a défini son orientation.

Lorsqu’il nous parle de son orientation, il nous confirme la présence de conseillers dans son école secondaire au Cameroun tout en soulignant néanmoins que « cela restait insuffisant ».

Il existait, dans sa famille, un modèle préfabriqué de réussite selon lequel il lui était prédestiné de s’orienter dans un parcours en ingénierie. C’est seul qu’il s’est pourtant lancé dans cet épineux dilemme que constitue l’orientation professionnelle. Si ce sont les échanges avec ses ainé.e.s et des personnes plus avancées dans leurs parcours qui l’ont guidés jusqu’ici, il avoue néanmoins ne pas avoir reçu d'accompagnement « structuré ».

Pour le jeune entrepreneur, l’un de ses plus fervents regret est de ne pas avoir pu bénéficier d’accompagnement, de mentors pour l’orienter dans la construction de son projet dès le départ. Ainsi, il aurait pu avoir des opportunités à l’intérieur et en dehors du continent africain. C’est bien l’accès à l’information qui est à déplorer : « J’aurai voulu avoir une communauté inspirante où j’aurai pu aller puiser de la motivation, m’inspirer, trouver des modèles » nous indique-t-il alors.

Avec conviction, Mba TENE exprime l’importance de trouver sa propre voie « Je suis un exemple de quelqu’un qui cherche sa voie ».

Selon lui, TTVA est une entreprise extraordinaire pour aider ceux qui n’ont pas encore trouvé leur voie à le faire car « si on est épaulé, accompagné dans cette quête, c’est très important ». Dans ce sens, il invite les personnes de référence à créer davantage des liens avec les établissements dans les pays. « C’est peut-être grâce à TTVA que je suis à HEC. J’ai eu une approche dans ma lettre de motivation que je n’avais pas, grâce à une de vos conseillères que j’avais contacté lorsque je candidatais à Sciences Po » a-t-il laissé entendre.

Il clôt son propos par un conseil donné à ses jeunes frères et sœurs.

Il leur conseille alors d’aller vers l’information. « Tout se trouve dans l’information » nous dit-il, avant d’ajouter : « Lorsqu’on sent quelque chose il faut y aller, rester constant dans l’effort. Et si jamais cela ne marche pas, alors il y'a quelque chose de meilleur qui nous attend devant. » Il a également une doléance pour ceux qui détiennent l’information : « Il faut en faire profiter son réseau. Facilitez la tâche aux autres, vous ne perdez rien en le faisant ! »



Premières collectées par SIMO Laeticia

Ecrit par BENAO Kapion Deborah, étudiante en Licence 3 Communication, option Communication Marketing, Institut International de Management.

Edité par KONE Houria, étudiante Master 1 en Politiques Publiques, Filière : Politiques et Innovation Sociales à l’Ecole d’Affaires Publiques de Sciences Po Paris





131 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout
Colorful Squares Nursery Education Logo